Monetochka: Le musicien adolescent prend d'assaut la Russie

Монеточка - Запорожец (prod. Витя Исаев) (Avril 2019).

Anonim

Pendant les deux années où Monetochka a créé de la musique, l’adolescente est passée d’une sensation d’internet à une star de la pop légitime, avec son dernier album en rupture avec les charts. Recueillant des éloges pour ses paroles intelligentes et spirituelles qui sont proches de l’humour de la nation et de son angoisse, il semble que l’avenir soit prometteur pour la dernière star du millénaire russe.

Récemment, la Russie a vu la notoriété et l’acclamation de jeunes musiciens et auteurs-compositeurs par le biais d’Internet, mais peu ont fait sensation. Pas pour la native d'Ekaterinbourg, Liza Gyrdymova (alias Monetochka), cependant, qui a commencé à télécharger des chansons sur Vkontakte qu'elle a écrites et enregistrées dans sa chambre tout en poursuivant ses études.

En janvier 2016, elle a mis en ligne sa première chanson, une chanson sarcastique sur le communisme. Il est devenu très répandu sur la principale plate-forme de médias sociaux en Russie et, en l'espace d'un mois, Monetochka (qui se traduit par une petite monnaie) comptait plus de 20 000 fans.

Elle a continué à sortir un album entier sur le web appelé Psychedelic Cloud-Rap, qui contenait une collection de chansons qui étaient à la fois douce et impertinente. Ils se sont moqués de la vie des adolescents et de la culture millénaire, ont également reçu quelques commentaires politiques et des critiques. L'un de ses premiers succès, "Mother, je ne fais pas de salut nazi", explore comment les adolescents russes modernes ressentent le besoin d'adopter des idéologies et des étiquettes, tandis qu'un autre vise la cible facile et la designer Gosha Rubchinskiy.

Des concerts et des interviews se sont ensuivis, et le jeune homme de 16 ans a reçu des éloges de la part des sites de culture pop, ainsi que la reconnaissance d'artistes et de musiciens établis. À la fin de ses études secondaires, Gyrdymova a déménagé à Moscou pour étudier le cinéma, ce qui ne l'a pas empêchée du tout. En tout cas, le mouvement l'a accéléré.

En arrivant à Moscou, Monetochka a commencé à travailler avec Viktor 'BTsKh' Isaev, un producteur de R & B alternatif vénéré. Isaev a complété son son, ajoutant son propre style à la musique de la starlette tout en rehaussant le caractère argenté de sa voix et son charme elfe.

À 19 ans, Monetochka a publié son deuxième album en mai 2018, Raskraski dlya Vzroslykh, (Coloring for Adults), qui a été classé dans le top 100. Elle a su conserver l’humour de son précédent album et son regard satirique sur la culture des jeunes tout en démontrant qu’elle avait bien progressé en tant que chanteuse et compositrice.

En dépit de sa jeunesse, Monetochka a démontré une compréhension de la psyché russe à travers ses chansons, qui sont sérieuses mais humoristiques. Elle prouve que vous pouvez être jeune, branché sur le monde globalisé et être toujours résolument russe. Son appel à multiples facettes fait en sorte que Moneochka continue à regarder.