André Lotterer «passionné» à propos de la formule E après le scepticisme initial

WEC 2017 24 Hours of Le Mans André Lotterer Off 1 (Juillet 2019).

Anonim

Le pilote André Lotterer se penche sur sa campagne de recrue avec TECHEETAH en Formule E et sa décision de rejoindre la série de courses tout électrique.

André Lotterer était sceptique quant à la Formule E. En 2016, le vétéran de l'endurance a rejeté la série de courses 100% électriques, affirmant que ce n'était pas un sport, mais qu'il n'était pas intéressé. Cependant, Lotterer a depuis changé d'avis et rejoint l'équipe de TECHEETAH pour la campagne de Formule E 2017/18.

"J'étais très heureux là où j'étais en endurance, mais le monde change, les choses évoluent", explique Lotterer. "L’Endurance était une excellente plate-forme permettant aux constructeurs de présenter leur technologie au Mans et à d’autres événements, mais la prochaine étape a été électrique et tous les constructeurs se tournent vers la Formule E pour la présenter."

Jaguar a rejoint la série pour la saison 2016/17 et a présenté sa première équipe depuis son départ de la Formule 1 après la saison 2004. Audi a rejoint la Formule E pour la saison 2017/18, tandis que Mercedes-Benz et Porsche entreront sur le terrain pour la saison six en 2019/20.

Le fait que Lotterer se soit rendu compte que l'avenir était électrique n'était pas sa seule raison de rejoindre la Formule E. Le pilote était également prêt à relever un défi personnel. Né en Allemagne et élevé en Belgique, il a participé à la série japonaise Super Formula pendant plus d'une décennie, remportant le titre en 2011.

"Toutes ces choses ont été réunies pour moi et, en plus, avoir un nouveau défi à ce stade de ma carrière est très bien parce que je fais la même chose depuis de nombreuses années", a déclaré Lotterer, 36 ans. "J'étais dans une routine et c'est formidable d'avoir un nouveau défi pour gagner et montrer que vous pouvez également être à l'avant d'une nouvelle catégorie."

La campagne des recrues de Lotterer avec TECHEETAH et Formula E a connu un début difficile. Le triple vainqueur du Mans et champion du monde d’endurance de 2012 a été impliqué dans une collision entre plusieurs voitures lors de ses débuts en Formule E à Hong Kong. Il a ensuite subi une défaillance mécanique à Marrakech, au Maroc, mais a rebondi pour son premier podium lors de la prochaine épreuve à Santiago, au Chili.

Après les 13e et 12e places à Mexico et à Punta del Este, en Uruguay, respectivement, Lotterer a réussi son parcours, terminant au neuvième rang des six dernières courses de la saison avec un autre podium à Rome.

"Vous devez toujours continuer à apprendre", dit Lotterer. "J'ai commis des erreurs car je n'avais pas l'expérience (en Formule E), même si je suis un pilote expérimenté en général, particulièrement en endurance."

La série de résultats de fin de saison de Lotterer, combinée à celle de son coéquipier Jean-Éric Vergne qui a remporté le championnat des pilotes, a donné à TECHEETAH une chance de se qualifier pour le championnat par équipe à New York. Malgré la victoire de Vergne dans la dernière course de la campagne, TECHEETAH a terminé en tête devant Audi Sport ABT Schaeffler, avec deux points de retard sur le classement par équipe.

"C'est un grand championnat; nous allons dans les villes les plus cool et ce que nous faisons est très intense », explique Lotterer. "Le niveau de conduite est très bon. Nous sommes en concurrence sur un pied d'égalité, mais en même temps, nous poussons la technologie vers l'avant.

"J'ai vraiment relevé le défi et c'est très motivant. Maintenant, je suis plus confiant dans chaque course à cause de l'expérience que j'ai acquise lors de chaque course. J'ai vraiment accueilli la Formule E dans mon cœur et je me suis passionnée pour ça. "